FrontAfrique
 
| Accueil | Présentation | Equipe | Réunions | Contributions | Liens | Rapports | Colloques | Publications |
 
Réunions
 
Réunion du 19 juin 2009

Présents : Séverine Awenengo, Pierre Boilley, Simon Imbert-Vier, Camille Lefebvre, Henri Médard, Jean Schmitz, Isabelle Surun
Excusés : Karie Bennafla, Dominique Casajus, Daouda Gary, Michel Goeh-Akue, Pierre Claver Hien, Claire Médard

Cette réunion était surtout consacrée aux projets individuels et collectifs. La discussion a d’abord porté sur le réseau Aborne, réseau de chercheurs travaillant sur les frontières. Camille, intronisée comme représentante française, nous a présenté la situation actuelle. Le réseau Aborne dépend de l’ESF (European Scientific foundation), qui peut financer des projets. Mais la France ne fait pas partie de l’ESF. Nous sommes convenus que ce n’était pas à notre ANR de se substituer à la France (… !), et de payer les 16 000€ demandés pour faire partie du réseau… En revanche, nous pouvons essayer (sans trop d’espoir) de lancer le CNRS sur l’affaire. En revanche, Camille a négocié notre entrée individuelle, qui coûtera 155€ pour l’ensemble de notre équipe.
Dans ce cadre, la discussion porte ensuite sur notre participation. Un accord se fait autour de l’organisation de deux journées d’étude sur le thème « indépendances et frontières en Afrique » :
- renégociations des frontières à la veille des indépendances, notamment en face de tentatives coloniales telles que l’OCRS ;
- discours autour des frontières ;
- modification de la vie des frontaliers par le changement définitif du statut des limites coloniales.
Ces journées pourraient se tenir les 18-19 mars ou les 25-26 mars 2010. Elles pourraient faire ensuite l’objet d’une publication. L’idée a aussi été lancée que nous organisions en 2010 deux rencontres d’études, l’une citée ci-dessus avec Aborne, l’autre en Afrique, pouvant se compléter avec des séminaires.

Nous avons ensuite listé les thèmes qui pourraient dorénavant faire l’objet de groupes de travail parmi nous. Ces thèmes peuvent porter sur les sujets suivants (liste non exhaustive) :
- étude des commissions de délimitation, processus, procédures, sur la longue durée depuis les conventions coloniales jusqu’aux avis de la CIJ de la Haye
- étude des contrôles de la frontière et des passages frontaliers ; police, douane, papiers, laissez-passer ; transgression des contrôles
- visions locales de la frontière ; imaginaires sur les limites ; réécritures de l’histoire, toponymie, fabrications mémorielles
- production et caractéristiques d’un espace transfrontalier
- articulations entre histoire des frontières et droit international ; traités, résolution des conflits, bornages post-coloniaux
- étude de la question de la violence ; la violence comme génératrice de frontières, la frontière comme génératrice de violence
- recensement des travaux, littérature grise, mémoires et thèses ; bilan des sources, inventaire des archives exploitables, etc.

Un tour de table a ensuite permis à chacun de définir ses priorités et son inscription préférentielle dans ces divers thèmes, ainsi que les moyens nécessaires à ses travaux, et leurs retombées en terme de publications.

Séverine Awenengo
- recherche et dépouillement des archives concernant les papiers, les passages frontaliers
- sur les délimitations : travail sur archives concernant la Guinée Bissau
- missions Porto, Dakar, Lisbonne, Guinée Bissau
- un article prévu dans Lusotopie

Camille Lefevbre
- recherches sur mission de délimitation, consultation des archives de l’Académie des sciences d’outremer, des archives d’Aix (travail pouvant être poursuivi par Simon), de Londres
- publication des résultats du panel « indigenous borders » tenu à Leipzig
- participation à une journée en octobre au sein des rencontres sur « la décolonisation des savoirs », sur « frontières artificielles », dans la pensée coloniale et post-coloniale. Publication de l’intervention dans la Revue d’histoire des sciences
- proposition, pour les rencontres « indépendances et frontières », d’ue réflexion sur le concept d’intangibilité des frontières (mission à Addis Abeba pour consulter les archives de l’OUA)

Isabelle Surun
- poursuite du travail sur Faidherbe
- localisation des archives concernant les traités de protectorat au XIXe s. aux archives de Vincennes, des Affaires étrangères, etc.
- idem à Dakar
- mission en Guinée Conakry

Henri Médard
- recherche sur la frontière ouest de l’Ouganda, sur son acceptation et sa non-remise en cause
- utilisation des archives de Londres, terrain prévu en Ouganda (archives, témoignages dans la région frontalière elle-même)
- association avec Claire qui pourra dépouiller les archives de Tnzanie
- préparation d’un article dans le Journal of African Studies sur les frontières dans l’Afrique des Grands lacs

Pierre Boilley
- recensement des mémoires et travaux sur les frontières, voir les frontières traitées ou non
- lancement d’autres travaux de master ou de thèse
- recherches sur les frontières sud du Mali, pour compléter les travaux déjà effectuées sur les autres frontières du pays. Mission dans cette région frontalière et aux archives

Simon Imbert-Vier
- poursuite des recherches sur les frontières à Djibouti (violences et identités…)
- mission cet été en Ethiopie (chemin de fer et écrits de voyageurs du XIXe siècle)
- mission à prévoir à Nantes (consultation des archives du consulat de Dire Dawa et de l’ambassade de France en Ethiopie)

Jean Schmitz
- travail sur la publication, avec Charles Becker, d’un article sur les cartes anciennes de la vallée du Sénégal, à sortir dans le Journal of African history
- missions à Aix et au Sénégal pour approfondir le sujet concernant les frontières vécues par les Haratins maures

Daouda Gary-Tounkara
- le franchissement des frontières par les migrants de l’Afrique occidentale française au Congo belge
- contrôles et imaginaires des frontières : groupes de migrants, autochtones, Etat
- missions à Kinshasa, Dakar, Aix et Bruxelles

La réunion s’achève sur ces présentations. Il serait utile que les collègues de l’équipe absents lors de cette réunion puisse faire parvenir à tous, de la même façon, leurs projets de recherche, travaux en cours, et moyens nécessaires à ceux-ci.

La prochaine réunion est prévue le mercredi 7 octobre 2009.

 

Réalisé avec Spip, par Qolmamit