FrontAfrique
 
| Accueil | Présentation | Equipe | Réunions | Contributions | Liens | Rapports | Colloques | Publications |
 
Contributions
 
Lecture de Coquery-Vidrovitch [1982]

Point historiographique autour de l’ouvrage dirigé par Catherine Coquery-Vidrovitch, Problèmes de frontières dans le Tiers-monde, Pluriel-débat/L’Harmattan, Paris, 1982 (Journées d’études de mars 1981)
par Simon Imbert-Vier
présenté lors de la réunion du 11 avril 2008.

Depuis les géopoliticiens allemands du XIXe siècle (Friedrich Ratzel, 1844-1904) ou le « front pionnier » de Frederik Turner (1861-1932) [1], la question des frontières a longtemps été marquée par celles de la nation et de l’Etat. Apanage de la géographie où elle délimite des espaces, la frontière se politise avec Jacques Ancel (1882-1943) [2], pour qui « la frontière est un isobare politique, qui fixe, pour un temps, l’équilibre entre deux pressions : équilibre de masses, équilibre de forces » (p. 196).
Après la seconde guerre mondiale, la question n’évolue guère. Les historiens des relations internationales (Pierre Renouvin, 1893-1974 [3]) rejoignent la vision d’Ancel d’une frontière sous-produit de l’enjeu national.

Le premier dépassement est Fredrik Barth [4] qui montre d’autres frontières avec d’autres disciplines (anthropologie). Dans les années 1970 du côté des géographes revient la géopolitique en France (Yves Lacoste [5] et Hérodote), qui se présente comme la « science des frontières nationales ».

Au début des années 1980, si la frontière revient dans les études, elles restent monodisciplinaires et le plus souvent limitées aux frontières nationales.
C’est dans ce cadre qu’ont lieu ces journées d’études en 1981 dont les actes sont publiés en 1982. Même si une partie des études sont maintenant datées, marquées par les problèmes du moment, cette publication a ouvert des possibilités qui n’ont pas fini d’être explorées et dont Frontafrique hérite en partie.

Ce qu’apporte cette publication
- la pluridisciplinarité (8 historiens, 7 géographes et 3 juristes) ;
- trois bonnes études : Yves Lacoste (Typologie géopolitique), Daniel Nordman (Des frontières d’Europe aux frontières du Maghreb) et Monique Chemillier-Gendreau (Synthèse juridico-politique) ;
- pour les historiens, un renouvellement par rapport à Renouvin : la frontière devient objet d’étude ;
- une approche juridique originale (la ligne de compression des souverainetés) ;
- une ébauche de comparatisme hors de l’Afrique (Asie, Amérique) et des limites « exotiques » (espace…).

Les limites
- pas d’anthropologues, ni de linguistes ;
- les études sont limitées aux frontières nationales ;
- les thèmes ont vieillis ;
- pas d’études étrangères ;
- pas de suites directes.

Ensuite les frontières se retrouvent dans plusieurs démarches : Amselle et M’Bokolo [6], Foucher [7], Kopytoff [8], Nuggent et Asiwaju [9], le colloque d’Aix-en-Provence [10], Cité-Etat [11] puis le colloque de Bordeaux en 2004 [12]. Enfin nous arrivons à Frontafrique.


[1Turner (Frederik Jackson), « The Significance of the Frontier in American History », The Annual Report of the American Historical Association, 1893, p. 199-207

[2Ancel (Jacques), Géographie des frontières, Gallimard, Paris, 1938, 210 p.

[3Renouvin (Pierre), Duroselle (Jean-Baptiste), Introduction à l’histoire des relations internationales, Armand Colin, Paris, 1964

[4Barth (Fredrick), dir., Ethnic Groups and Boundaries, Oslo, 1969, introduction traduite dans Streiff-Fénart (Jocelyne) et Poutignat (Philippe), Théories de l’ethnicité, Paris, PUF, 1999 (1re édition 1995)

[5par exemple : Lacoste (Yves), « De la géopolitique », in Descamps (Christian), éd., Frontières et limites. Géopolitique, litterature, philosophie, Centre Georges Pompidou, Paris, 1991, p. 13-38

[6Amselle (Jean-Loup) et M’Bokolo (Elikia), dir., Au cœur de l’ethnie, La Découverte, Paris, 1985 (2e éd. 1999

[7Foucher (Michel), Fronts et frontières - Un tour du monde géopolitique, Fayard, Paris, 1991 (1re éd. 1988)

[8Kopytoff (Igor), dir, The African Frontier : the Reproduction of Traditional African Society, Indiana University Press, Bloomington, 1987

[9Nuggent (Paul), Asiwaju (Anthony, Ijaola), éd., African Boudaries : Barriers, Conduits and Opportunities, Frances Pinter, London & New York, 1996

[10Dubois (Colette), Michel (Marc), Soumille (Pierre), éd., Frontières plurielles, frontières conflictuelles en Afrique subsaharienne, L’Harmattan, IHCC, Paris, 2000

[11Holder (Gilles), Peatrik (Anne-Marie), éd., « Cité-Etat et statut politique de la ville », Journal des africanistes, tome 74, fascicule 1-2, 2004

[12Velasco-Graciet (Hélène), Bouquet (Christian), éd., Tropisme des frontières, approche pluridisciplinaire et Regards géopolitiques sur les frontières, L’Harmattan, 2006 et 2007.

 

Réalisé avec Spip, par Qolmamit